Google Reviews 4.9 | +500 avis

Google Reviews 4.9
+500 avis

icon calendar
s'expatrier en Espagne

Expatriation en Espagne : le guide complet pour les futurs expatriés

s'expatrier en Espagne

Vous rêvez de larguer les amarres et de changer de vie ? Vous vous demandez si vous installer en Espagne est une bonne idée ? Alors, cet article est fait pour vous. Il recense tout ce que vous devez savoir pour préparer votre expatriation en Espagne. 

Table des matières

Pourquoi s’expatrier en Espagne : contexte

  • L’Espagne est le quatrième plus grand pays d’Europe et fait partie de l’OCDE. 
  • Ses 47 millions d’habitants sont répartis entre la péninsule ibérique, au sud-est de l’Europe et deux archipels qui font le plein chaque été : les Baléares, face à la côte méditerranéenne, et les Canaries, au large de l’Afrique. 
  • Plages, montagnes, zones rurales, déserts, villes cosmopolites aux centres urbains animés -comme à Madrid, la capitale, Barcelone ou Valence, la troisième ville du pays- l’Espagne a tout à offrir. 
  • Le pays attire chaque année plus de 70 millions de touristes et, depuis le Covid, sa qualité de vie séduit de plus en plus d’étrangers. Retraités, jeunes cadres dynamiques, digital nomads, familles en quête de plus de tranquillité, nombreux sont ceux qui choisissent de s’y expatrier.
  • Le coût de la vie est plus bas qu’en France, nous y reviendrons, et l’indice de développement humain (IDH) de l’Espagne est plutôt bon ! Cet indicateur est utilisé par les Nations Unies pour mesurer les progrès de près de 200 pays en analysant leur niveau d’éducation, le coût de la vie et la santé. Dans ce classement, l’Espagne se hisse à la trentième place.
  • Depuis 2018, c’est le Parti Socialiste Ouvrier et, à sa tête, Pedro Sanchez qui gouverne l’Espagne. 
  • Vous le savez certainement mais contrairement à la France, l’Espagne n’a pas coupé la tête à son roi et reste une monarchie. Felipe VI y règne depuis 2014. 
  • L’économie espagnole se porte bien. Elle est même en croissance. Elle s’est remise de la crise financière de 2008 qui l’avait particulièrement affaiblie et depuis 2013, elle a retrouvé des couleurs. Les secteurs ayant connu la plus forte croissance sont le tourisme, les technologies de l’information et la construction. 

S'expatrier en Espagne

Le Palacio Real

Expatriation en Espagne : quelles formalités administratives pour s’installer ?

Si vous avez décidé de franchir le cap, voici une première bonne nouvelle : les ressortissants de l’Union européenne, n’ont pas besoin de visa pour vivre et pour travailler en Espagne. Les Français peuvent ainsi poser librement leurs valises dans le pays de Goya pendant 3 mois (90 jours pour être précis). Au-delà de cette limite, il vous faudra solliciter un NIE. 

Obtenir son NIE, le Numéro d’Identification des Étrangers

Le NIE, Numéro d’Identification des Étrangers, est le premier terme à connaître si vous préparez votre expatriation et la formalité la plus importante de votre parcours d’expatrié. Il n’équivaut pas à une pièce d’identité mais sans lui, vous ne pourrez pas faire grand chose, pas même recevoir un colis. Il vous servira aussi de Numéro Fiscal. 

  • Concrètement, il s’agit d’une suite de 9 caractères : la lettre X ou Y, suivie de 7 chiffres puis d’une autre lettre. Il est valable à vie. 
  • Vous pouvez en faire la demande en France, au consulat le plus proche de chez vous ou en Espagne, dans le commissariat duquel vous dépendez. 
  • Attention, s’il est vrai que le NIE n’est pas obligatoire pour les enfants de moins de 14 ans, nous vous conseillons de le solliciter car certaines administrations vous le demanderont. C’est le cas de la Sécurité sociale espagnole. Vos enfants ne pourront pas en bénéficier sans NIE. 
  • Depuis le Covid, les délais d’obtention du NIE sont rallongés, notamment dans les grandes villes d’Espagne. Anticipez. 

Notre fiche pratique sur le NIE vous guidera pour le solliciter. L’imprimer pourrait vous être utile.

Le recensement : empadronamiento en espagnol

Toute personne de plus de 18 ans qui vit sur le sol espagnol doit impérativement se faire recenser sur le registre de sa commune : el padrón municipal. 

Cette démarche s’effectue en mairie dès l’installation en Espagne. Il suffit de solliciter un rendez-vous sur Internet et d’apporter les pièces justificatives suivantes (originaux et photocopie) :

  • Une pièce d’identité en cours de validité
  • Votre NIE
  • Si vous êtes locataire, un contrat de location et un justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • Si vous êtes propriétaire, l’acte de vente du bien duquel vous êtes propriétaire

Sans certificat de padrón, vous ne pourrez par exemple pas bénéficier de la sécurité sociale, inscrire vos enfants à l’école, vous marier ou faire homologuer votre permis de conduire.

Au besoin, lisez notre fiche pratique sur l’Empadronamiento.

Obtenir un numéro de sécurité sociale en Espagne

Si vous travaillez en Espagne, vous obtiendrez un numéro de sécurité sociale dès la signature de votre contrat de travail. L’employeur se charge en général de cette formalité. 

Si ce n’est pas le cas, il vous suffira de vous rendre au bureau local de la sécurité sociale.

Cette démarche vous permettra de bénéficier de la sécurité sociale espagnole et d’accéder aux soins de santé qui sont de très bonne qualité.

Expatriation en Espagne

Madrid, Plaza Mayor

Ouvrir un compte bancaire en Espagne

Si vous voulez vous expatrier en Espagne, ouvrir un compte bancaire au sein d’une banque espagnole est nécessaire. 

Cela facilitera votre quotidien : l’obtention d’un crédit immobilier, le paiement de votre loyer et de vos factures, la perception de votre salaire, de votre pension de retraite ou des aides sociales auxquelles vous pourrez prétendre… tout sera plus simple si vous avez un compte espagnol. 

Comme en France et ailleurs dans le monde, vous avez le choix entre être titulaire d’un compte en banque en ligne ou dans une agence physique.

Pour ouvrir un compte bancaire, vous aurez besoin : 

  • De votre NIE 
  • D’une pièce d’identité valide
  • Un justificatif de domicile
  • Une preuve de statut ou d’activité professionnelle

Choisir sa résidence fiscale : faut-il être résident fiscal espagnol ou français ?

Avant de vous expatrier, vous devez savoir où vous allez déclarer votre résidence fiscale. La réponse à cette question découle, en réalité, de votre quotidien, c’est-à-dire de votre situation professionnelle et familiale.

  • Si vous comptez séjourner plus de 183 jours par année civile en Espagne et/ou que vous y possédez des intérêts professionnels et familiaux, vous êtes résident fiscal espagnol et vous devez le signaler à la France
  • Si tel n’est pas le cas, vous restez résident fiscal en France et n’avez pas d’obligation de déclaration. 

Pour en savoir plus sur la résidence fiscale espagnole, nous vous invitons à lire notre fiche pratique.

Signaler son expatriation en Espagne

Ne commettez pas cette erreur qui peut vous coûter cher.

Si vous avez choisi de vous expatrier, signalez ce changement de situation dans votre pays d’origine. En effet, si vous quittez la France pour l’Espagne de manière définitive, vous devrez par exemple dire au revoir à votre carte vitale et déclarer vos impôts de l’autre côté des Pyrénées.

S’expatrier en Espagne à la retraite

Vous prévoyez de vous expatrier en Espagne pour passer vos vieux jours au soleil ? Alors sachez qu’il est très facile de faire suivre ses droits à la retraite en Espagne. 

Autre point positif : le coût de la vie en Espagne est inférieur à celui de la France. Avec votre retraite française, vous aurez plus de pouvoir d’achat en Espagne. 

s'expatrier à la retraite

Quel est le coût de la vie en Espagne par rapport à la France ?

Alors justement, combien coûte la vie en Espagne ? De manière générale, on dit que le coût de la vie espagnol est 20% inférieur à celui de la France. 

  • Ce pourcentage varie en fonction de la région et de la ville : en zone rurale ou dans des villes de taille moyenne, la vie vous coûtera moins cher qu’en plein centre-ville de Madrid ou Barcelone. 
  • Les produits de base, l’alimentation et les transports sont moins chers qu’en France. 
  • L’immobilier est plus accessible. À titre d’exemple, en avril 2023, Seloger.com, le portail immobilier de référence en France, affiche une moyenne à 3300 €/m2 quand Idealista, son “homologue” espagnol évoque une moyenne à environ 1900/m2

Pour en savoir plus, lisez notre article détaillé et mis à jour en février 2023 : Quel est le vrai coût de la vie en Espagne ? Il vous permettra de vous faire une idée précise de ce que vous allez dépenser pour vivre en Espagne

S’expatrier en Espagne en famille

S’expatrier en Espagne avec sa famille, c’est la meilleure idée que vous puissiez avoir. 

Vivre de l’autre côté des Pyrénées, c’est vivre au soleil 300 jours par an, c’est opter pour un rythme de vie plus détendu, c’est avoir le privilège de découvrir en famille la richesse culturelle de l’Espagne, et c’est voir ses enfants apprendre une nouvelle langue à vitesse grand V. 

Si toutefois vous aviez des inquiétudes pour les études de vos enfants et leur intégration, sachez qu’il existe 23 lycées français répartis sur l’ensemble du territoire espagnol. Nous y reviendrons plus longuement. 

S’expatrier en Espagne pour travailler

Comment trouver un emploi en Espagne ?

Les secteurs qui recrutent le plus en Espagne sont l’hôtellerie, la restauration, l’informatique, l’ingénierie et le tourisme. 

Voici différentes pistes pour trouver un emploi : 

  • Linkedin, un réseau social professionnel redoutablement efficace pour trouver et recevoir des offres d’emploi régulièrement
  • Infojobs, une plateforme dédiée sur Internet
  • Les groupes Facebook d’expatriés
  • Le site espagnol de l‘Institut Français relaie aussi des annonces

  S'expatrier en Espagne

Alicante, Espagne

Créer une entreprise en tant qu’expatrié en Espagne

Vous avez choisi de vous expatrier en Espagne avec l’idée de monter une entreprise ? C’est une bonne idée et la bonne nouvelle, c’est que c’est plutôt avantageux. Pour commencer, sachez que l’impôt sur les sociétés est à 25% – comme en France depuis 2022- mais qu’il est réduit à 15% pour les nouvelles sociétés la première année. Un point non négligeable.

Procédez ensuite par étape : 

  • Décidez-vous sur le type de structure que vous souhaitez créer : une Société à responsabilité Limitée (SL), une Société Anonyme (SA) ou une auto-entreprise (vous aurez alors un statut d’autónomo). Comme pour tout, chaque option a ses avantages et ses inconvénients
  • Obtenez un Numéro d’Identification Fiscale
  • Ouvrez un compte bancaire professionnel pour votre entreprise.
  • Enregistrez votre nouvelle entreprise auprès du Registre du commerce 
  • Demandez un numéro de TVA (IVA en espagnol) à l’administration fiscale espagnole (Agencia Tributaria). 

 

Où s’expatrier en Espagne ?

Vous cherchez à vous expatrier en Espagne mais vous vous demandez dans quelle région et dans quelle ville vous devriez vous installer ? 

  • Les Canaries 
    Si vous êtes un digital nomad, sachez que les Canaries remportent tous les suffrages auprès de Nomad list, le site de référence pour les nomades digitaux. L’archipel recèle de trésors naturels, de restaurants, l’offre de loisirs y est très vaste. En bref, les Canaries valent le détour. La moyenne des prix est à un peu plus de 2100€/m2.
  • Barcelone ou Madrid ? Le clásico.
    Les jeunes cadres dynamiques ont tous tendance à se poser cette question. Depuis que Barcelone affiche sa volonté indépendantiste, la capitale séduit les investisseurs sur la scène internationale. Mais la belle catalane a beaucoup à offrir : la plage, une architecture incroyable et un penchant pour la tech. Comptez 4000€/m2 en moyenne pour acquérir une propriété dans chacune de ces villes.
  • Valence : La ville qui monte.
    Valence est la troisième ville d’Espagne et elle a beaucoup pour elle. Des prix de l’immobilier encore bas, 2100€ en moyenne, la plage, une excellente qualité de vie et des traditions très fortes. Valence est un excellent choix pour s’expatrier en Espagne en famille. Le Cabanyal, l’ancien quartier de pêcheurs figure parmi les meilleurs quartiers du monde selon The Guardian. 

J’achète en Espagne | Le Cabanyal à Valencia, le quartier le plus cool d’Europe

  • La côte méditerranéenne
    Si vous projetez de vous expatrier en Espagne pour la retraite, nous vous conseillons des villes comme Platja d’Aro (3900 €/m2 en moyenne) ou la Costa Blanca dans la région d’Alicante (1900 €/m2 en moyenne). Leurs atouts : la tranquillité, la nature et un coût de la vie réduit. 

Expatriation : trouver un logement pour s’installer en Espagne

Notre conseil : trouvez votre logement avant de vous expatrier en Espagne. Votre arrivée sera ainsi beaucoup plus confortable, notamment si vous partez en famille.

Louer un bien en Espagne

En 2023, le marché de la location est en plein boum. 

Qu’il s’agisse de location meublée ou non, la pression locative est forte dans les grandes villes et les prix ont largement augmenté ces derniers mois. Ils ont même atteint leur maximum historique début 2023 avec 11,6€/m2. La faute à un contexte international tendu. 

Entre la guerre en Ukraine et l’inflation, que la Banque Centrale Européenne tente de juguler par une augmentation des taux, l’accès à la propriété est freiné. Il est donc logique que la demande de location explose.

Comment acheter une propriété en Espagne ?

Dans ce contexte, les étrangers installés en Espagne ont plus de chance. Ils ont, souvent, un pouvoir d’acquisition supérieur aux Espagnols. Mais le financement n’est pas le seul critère à prendre en compte. 

Pour un Français, acheter une propriété en Espagne n’est pas simple. Entre la maîtrise parfois approximative de la langue, du marché immobilier et la méconnaissance de la juridiction, vous pourriez tomber dans de nombreux pièges si vous ne vous faites pas accompagner par un spécialiste de l’immobilier en Espagne. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons créé J’achète en Espagne. 

Voici une liste non-exhaustive des essentiels à retenir en ce qui concerne l’immobilier en Espagne : 

  • En Espagne, le notaire n’a pas le même rôle qu’en France, il se contente de certifier la conformité de l’acte de vente.
  • La clause de rétractation pour non-obtention du bien n’existe pas de l’autre côté des Pyrénées. 
  • Vous êtes chargé de faire vous-même les vérifications du bien avant son acquisition. 
  • Le marché immobilier est opaque car il est moins encadré qu’en France. Les annonces jouent ainsi parfois sur les mots pour séduire les acquéreurs. Elles parlent par exemple parfois des mètres carrés construits et non des mètres carrés utiles.
  • Certains logements ou extensions ne sont pas déclarés au cadastre.

Si vous voulez tout savoir sur le sujet, nous vous conseillons la lecture de notre article : Comment acheter une propriété en Espagne, le guide complet. Vous y trouverez absolument toutes les questions que vous vous posez sur l’acquisition d’un bien immobilier en Espagne. Vous pouvez aussi directement prendre rendez-vous avec nos conseillers. C’est gratuit et sans engagement.

Le système de santé en Espagne : les expatriés peuvent en bénéficier

Autre volet ici, celui de la santé. 

Comme en France, le système de santé espagnol est universel et financé par l’État. Tous les résidents en Espagne, y compris les expatriés, ont droit aux soins de santé gratuits ou à faible coût. Les hôpitaux publics sont bien équipés et le personnel médical est hautement qualifié. Vous aurez le choix de vous tourner vers le privé si vous en avez les moyens ou si vous disposez d’une mutuelle de qualité.

 

Pour accéder au système de santé espagnol, vous devez : 

  • Avoir été recensé au padrón municipal
  • Vous être inscrit auprès du Service National de Santé (Sistema Nacional de Salud)
  • Avoir obtenu une carte de sécurité sociale (Tarjeta Sanitaria Individual)
  • Vous inscrire dans le centre de santé dont vous dépendez. C’est là qu’on vous attribuera un médecin traitant.

Désert de Tabernas, Almería, Espagne

Désert de Tabernas, Almería, Espagne

Expatriation en Espagne : fonctionnement du système éducatif

Le système éducatif espagnol

En Espagne, ce sont les gouvernements régionaux qui gèrent et qui financent les établissements scolaires sur leur territoire. L’éducation est obligatoire et gratuite de 6 à 16 ans. Pour rappel, en France, depuis 2021, elle est obligatoire à partir de 3 ans. 

Comme en France, l’éducation est divisée en niveaux : 

  • L’éducation maternelle (educación infantil) jusqu’à six ans
  • L’éducation primaire (primaria) obligatoire et gratuite, de 6 à 12 ans. 
  • Le collège (l’ESO, Educación Secundaria Obligatoria), obligatoire et gratuit de 12 à 16 ans. 
  • Le lycée (bachillerato) est volontaire, il dure deux années scolaires consécutives, entre 16 et 18 ans. 

Histoire, géographie, sciences, langues, les programmes s’articulent plus ou moins de la même façon qu’en France. Les élèves espagnols passent également un examen appelé la Selectividad à la fin de leur éducation secondaire, qui détermine leur accès à l’université. C’est le cousin de notre cher baccalauréat. 

Comme en France, il existe des établissements publics et gratuits, des concertados -l’équivalent de nos écoles privées sous contrat avec l’État- et d’autres, 100% privés.

Y a-t-il des lycées français en Espagne ?

Nous avons effleuré le sujet plus haut, prenons le temps de nous y attarder un peu car si vous décidez de vous expatrier en Espagne, l’éducation de vos enfants est certainement au centre de vos préoccupations. 

En 2022, on comptait environ 150.000 Français en Espagne. Le chiffre a doublé depuis 2017. Cela tombe bien, le réseau des lycées français d’Espagne est le plus important d’Europe. 23 établissements français sont répartis sur l’ensemble du territoire. Le programme scolaire dispensé dans les lycées français est, bien sûr, reconnu par le Ministère de l’Education espagnol. 

Quels avantages y a-t-il à inscrire vos enfants dans le système français ? 

  • La garantie de la continuité de son enseignement
  • Son intégration sera plus facile s’il ne parle pas espagnol à votre arrivée
  • Si vous décidez de rentrer en France, votre enfant aura le même bagage que ses camarades, voire un niveau supérieur car le lycée français reste, aujourd’hui encore, une très bonne école. Ils affichent tous près de 100% de réussite au baccalauréat chaque année. 

Quels inconvénients peut-il y avoir à inscrire ses enfants dans un lycée français quand on s’expatrie en Espagne ? 

  • Eh bien premièrement, le coût. Vous dépenserez en moyenne 500 € par mois pour scolariser votre enfant. À cela, il faut ajouter les frais de cantine, les activités extrascolaires et le bus scolaire, si besoin.
  • L’autre inconvénient, c’est de prendre le risque de freiner l’intégration de vos enfants en Espagne.

Lycées français en Espagne

Apprendre la langue pour une expatriation réussie

Les Espagnols sont souvent peu à l’aise avec l’anglais. Ils le parlent car il est enseigné à l’école mais il vous sera plus facile de vous intégrer si vous faites l’effort d’apprendre l’espagnol. Pour cela, sachez que l’Institut Cervantes dispense des cours en ligne pour tous niveaux. Vous pourrez aussi vous tourner vers des centres physiques.

Notre conseil ? Regarder des films en espagnol sous-titrés… en espagnol ! Et la lecture de notre article : nos 7 conseils pour apprendre l’espagnol facilement.

Nos réponses à vos questions fréquentes sur l’expatriation en Espagne :

Est-il facile de s’installer en Espagne ? Quelles sont les démarches à effectuer ?

Si vous êtes résident européen, il vous sera très facile de vous expatrier en Espagne. Les démarches administratives sont peu nombreuses. La plus importante est l’obtention de votre NIE, le Numéro d’Identification des Étrangers. Vous pouvez en faire la demande en France, au consulat, ou en Espagne, dans un commissariat de police. 

Sans NIE, les autres démarches administratives que vous aurez à faire seront irréalisables.

En revanche, armez-vous de patience, les délais peuvent être longs. Notamment dans les grandes villes. 

Quelle est la ville la plus agréable à vivre en Espagne ?

Vous voulez vous expatrier en Espagne et vous vous demandez quelle ville est la plus agréable à vivre ? Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à cette question car le pays offre une variété de paysages -urbains et ruraux- et des modes de vie différents. Mais notez-le, Valence caracole en tête du classement des meilleures villes du monde pour s’expatrier. 

Port Saplaya, Valencia, Espagne

Port Saplaya, Valencia, Espagne

Quel salaire faut-il pour vivre en Espagne ?

Selon l’Institut National des Statistiques, le salaire moyen en Espagne est d’un peu plus de 2000€ bruts mensuels. En toute logique, les emplois paient mieux dans les grandes villes que dans les villes moyennes et cela va de pair avec le coût de la vie. À titre de comparaison, le salaire moyen français est de 2500€ par mois selon les derniers chiffres de l’INSEE.

Existe-t-il des aides sociales en Espagne ?

Oui, il existe des aides sociales en Espagne. 

  • L’assurance chômage, 
  • le revenu minimum vital qui a vu le jour après le Covid, 
  • les aides pour les familles nombreuses de plus de 3 enfants, 
  • le complément d’aide à l’enfance qui a été mis en place en 2022 pour les ménages modestes ayant des enfants à charge. 
  • Il existe aussi des aides pour les familles monoparentales, pour l’accès des jeunes à la culture et à un logement en location. 

Quelles sont les différences culturelles entre la France et l’Espagne ?

L’Espagne et la France ont une histoire commune, mais il existe de grosses différences entre ces deux pays. Les Espagnols ont un rythme de vie plus lent, plus détendu. Ils attachent une grande importance aux traditions et aux liens familiaux. Ils vivent beaucoup dehors et mangent plus tard que les Français. Les pauses déjeuner se prennent autour de 14h00, rien d’anormal donc à trouver porte close au restaurant si vous arrivez trop tôt. 

Quels sont les moyens de transport les plus courants en Espagne ?

L’Espagne bénéficie d’un bon réseau de transports : 43 aéroports, de nombreuses gares, des bus et des métros efficaces. Vous trouverez également des vélos et des trottinettes en libre service dans la plupart des grandes villes. Il faut prendre un abonnement pour les utiliser.

Comment obtenir un permis de conduire en Espagne ?

Si vous choisissez de devenir résident en Espagne, l’immatriculation de votre véhicule est une étape obligatoire. En revanche, vous n’êtes pas obligé d’échanger votre permis de conduire actuel contre un nouveau permis dans ce pays. Si vous n’avez pas encore le permis, vous pourrez le passer facilement en Espagne dans une auto-école. Attention, avant cela, il faudra vous soumettre à une visite médicale. Vous obtiendrez un certificat prouvant votre aptitude à conduire. 

Comment se marier en Espagne ?

Pour vous marier en Espagne, il vous faudra une pièce d’identité valide, un certificat d’empadronamiento (votre recensement), un acte de naissance et un certificat de célibat. Les étrangers doivent fournir la preuve de la légalité de leur présence en Espagne. Chaque situation étant différente, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre mairie pour être sûr de ne rien oublier. 

Est-il facile de déménager en Espagne?

Un déménagement, cela se prépare. Et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on s’installe dans un pays étranger. Prenez le temps de faire le tri de vos effets personnels, de donner ou de vendre ce dont vous ne vous servez plus. En ce qui concerne le transport de vos meubles et cartons, faites faire plusieurs devis. Petite astuce, les groupes Facebook de Français en Espagne foisonnent de conseils et de contacts. Faites une recherche en fonction de la ville dans laquelle vous souhaitez poser vos valises.  Pensez au préalable à résilier tous vos contrats en France.

Vous avez un projet d’achat immobilier en Espagne ?

Faites-vous rappeler par un de nos experts sur place.

Vous avez un projet en Espagne ?

Cet article vous a plu ?

Évaluons ensemble la faisabilité
de votre projet immobilier

Vous avez une question ?

Nous vous rappelons sous 2 heures ouvrables

Êtes-vous encore là ?

Vous manquez de temps, prenez rendez-vous 

avec un de nos conseillers et nous répondrons à vos questions.