Google Reviews 4.9 | +500 avis

Google Reviews 4.9
+500 avis

icon calendar

ENTRETIEN AVEC KARIM JOUTET, FONDATEUR DE L’ÉCOLE D’ESPAGNOL ONLINE, L’ESPAGNOL PAS À PAS

Que ce soit au moment de vous lancer dans votre projet d’achat immobilier en Espagne ou juste après la remise des clefs, vous êtes nombreux à nous demander des conseils pour apprendre l’espagnol et faciliter votre intégration au pays de Cervantes. La rédaction de J’achète en Espagne a donc choisi de donner la parole à Karim Joutet, le professeur d’espagnol français le plus connu de l’autre côté des Pyrénées ! Il a créé une école unique en son genre et un blog plein d’astuces et de conseils.

Bonjour Karim, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Karim Joutet. Je suis Français et je vis en Espagne depuis 7 ans  ! Je suis passionné par l’espagnol, l’Espagne et l’Amérique latine. Enseignant agrégé d’espagnol, je suis arrivé à Barcelone pour terminer une thèse et ensuite… je ne suis plus reparti ! J’ai créé Espagnol pas à pas, une école qui permet d’apprendre l’espagnol autrement, online mais avec un accompagnement personnalisé et en pratiquant chaque semaine.

Avez-vous baigné dans la culture espagnole dès l’enfance ?

Absolument pas ! Je suis né en Normandie. Toutefois, ma mère étant née en Algérie, je me suis toujours senti proche de la culture méditerranéenne au sens large. L’Espagne a été vraiment une découverte et un coup de cœur dans le secondaire et dans les études supérieures.

Quel a été le déclencheur de votre attrait pour la langue espagnole ?

J’ai beaucoup été attiré par la langue : sa musicalité, la culture qu’elle transmet. Je suis ensuite venu travailler en Espagne plusieurs étés, pour faire des jobs d’étudiant. Je pouvais ainsi pratiquer, apprendre et financer mes études en même temps. Le coup de cœur s’est confirmé au contact des Espagnols, de leur accueil hors du commun. Je me suis senti bien dès que j’ai mis les pieds ici, en Espagne.

Pourriez-vous nous parler de votre parcours scolaire et universitaire ? Avez-vous tout de suite choisi de suivre un cursus d’espagnol ?

J’ai tout d’abord appris, comme beaucoup, l’espagnol au collège puis au lycée en LV2. J’ai continué d’apprendre cette belle langue en classe préparatoire puis à l’université. Et oui, dès la prépa, j’ai choisi l’espagnol en première langue et je me suis dirigé vers une faculté d’espagnol. Je n’étais pas très doué, mais mon cœur me disait que je ne pouvais pas passer à côté. Je dis souvent à mes élèves que, malgré mon petit niveau en espagnol au lycée, j’ai finalement pu étudier cette langue et passer l’agrégation. Si je l’ai fait, eux aussi le peuvent. J’essaye de les motiver en leur expliquant que… je reviens de loin !

Cela fait 7 ans que vous avez posé vos valises en Espagne. Où avez-vous choisi de vous installer ?

Je suis installé en périphérie de Barcelone, près de la mer. J’ai toujours appris l’espagnol en Catalogne et je parle aussi catalan. J’aime beaucoup cette partie de l’Espagne et le fait de pouvoir parler deux langues dans la vie quotidienne. Vivre dans une région où une grande partie de la population est bilingue est super pour quelqu’un qui aime les langues.

Quand et comment vous est venue l’idée de créer une école digitale ?

Quand je suis arrivé à Barcelone, j’étais en contrat doctoral avec la Casa de Velázquez (ndlr : une institution française créée dans les années 20 et qui favorise les échanges culturels et universitaires entre la France et l’Espagne) pour terminer ma thèse. À cette période, j’étais sous contrat pour faire des recherches, je n’avais donc pas le droit d’enseigner. Je devais consacrer 100% de mon temps à la recherche. Toutefois, en parallèle, j’ai créé mon blog Espagnol pas à pas sur lequel je donnais des conseils pour apprendre l’espagnol. Enseigner est une véritable passion, il m’aurait été impossible de laisser ma casquette de prof au placard pendant deux ans. La communauté “pas à pas” s’est ainsi créée et on m’a vite demandé des cours. Une fois ma thèse terminée, j’ai lancé l’école online.

Diriez-vous que la langue espagnole est plutôt une langue facile ou difficile à apprendre ? Pour quelles raisons ?

C’est une question piège pour un prof d’espagnol ! En tant que francophone, il est plus facile d’apprendre l’espagnol que le chinois ou l’arabe. Toutefois, cela nécessite malgré tout des efforts sur le long terme. On peut se reposer sur le français, mais attention, notre langue maternelle peut nous induire en erreur sur certains points. Je dirais que c’est une langue relativement simple à assimiler pour un francophone, mais que son apprentissage demande tout de même du temps, de la motivation et surtout, une bonne méthode !

Justement, en quoi la méthode d’Espagnol pas à pas est-elle différente ? Sur quels principes se base-t-elle ?

Espagnol pas à pas est la seule école qui permet d’apprendre à son rythme, online, tout en recevant un accompagnement personnalisé et en pratiquant chaque semaine. En apprenant pas à pas, on n’a pas de contrainte d’horaires, car les formations sont à suivre où et quand on veut. De plus, on n’est pas seul devant son ordinateur. Notre équipe accompagne chaque élève en corrigeant ses devoirs à l’écrit et à l’oral, ou en répondant à ses questions. Enfin, chaque semaine, les élèves sont invités à nous rejoindre sur Zoom pour pratiquer la langue orale et se lancer dans de la conversation en espagnol. On papote dans la bienveillance pour mettre en pratique ce que l’on découvre dans la formation.

Justement, vous parlez souvent de “fun” pour décrire vos cours, comment fait-on pour apporter du fun dans un cours de langue ?

Personnellement, j’appartiens à la génération « zapping », je m’ennuie rapidement et cela se ressent dans mes cours : il faut que ce soit dynamique ! Surtout, pédagogiquement, on apprend tellement plus vite en s’amusant ! Le temps passe vraiment plus rapidement. Apprendre avec des podcasts, des vidéos, des recettes de cuisine, de l’art ou des histoires est bien plus efficace que de répéter que “Bryan est dans la kitchen” (ndlr : Karim fait ici référence à un sketch de l’humoriste Gad Elmaleh), ou “Carlos au supermercado”.

Avez-vous mis cette méthode au point tout seul ?

J’ai lancé Espagnol pas à pas seul et Ted, mon associé, m’a rejoint il y a quelques années. Il s’occupe de la partie informatique et assure aussi le support technique lorsqu’un élève a besoin d’aide sur la plateforme. Une nouvelle enseignante, Pauline, certifiée, fait aussi partie de l’équipe depuis quelques mois. Nous sommes donc deux professeurs désormais.

Quels types de formations propose Espagnol pas à pas ?

Nous proposons une formation pour débutants et pour intermédiaires, avec des accès à vie pour apprendre à son rythme. Les élèves prennent le temps de découvrir la langue, d’assimiler les points et de pratiquer avec nous. Un abonnement “pas à pas” est aussi accessible pour ceux qui veulent juste être tenus informés de l’actualité espagnole et avoir un contact régulier avec la langue.

Comment se déroule un cours type pour un débutant ? Et, une classe pour quelqu’un qui parle déjà un peu la langue ?

Pour les deux niveaux, les cours ont lieu très rapidement 100% en espagnol, en s’appuyant à certains moments sur le français, lorsque cela permet de gagner du temps, notamment pour les explications de grammaire ou de conjugaison. La personne est invitée à suivre une vidéo explicative et à mettre en pratique à travers des exercices écrits ou oraux ce qu’elle vient d’apprendre. Ensuite, nous corrigeons ces exercices. Elle peut aussi nous retrouver chaque semaine pour pratiquer en direct !

Quel est le profil de vos élèves ?

La communauté “pas à pas” est très grande et nous n’avons pas vraiment de profil type. Il s’agit d’une grande famille, avec des profils de différentes générations et de différents pays. Les élèves sont tous francophones, mais peuvent vivre en France, en Espagne, au Canada, en Belgique, en Suisse ou même en Amérique latine. Certains apprennent pour préparer une expatriation, d’autres un voyage et d’autres pour parler avec de la famille hispanophone. Cette diversité dans les profils permet d’avoir des moments de pratique très riches et toujours dans la bienveillance, un peu comme si on pratiquait en famille !

Diriez-vous que vous formez une communauté ? Pour quelles raisons ?

Nous sommes clairement une communauté. Ce sont les élèves eux-mêmes qui ont utilisé ce terme avant nous ! Nous sommes tous adultes et nous voulons tous progresser en espagnol. Chacun avec ses forces, mais aussi ses craintes. Il y a une grande bienveillance et une grande solidarité dans les cours. On apprend ensemble et avec les autres. Pour tous les élèves, apprendre l’espagnol est un projet qui leur tient à cœur. Cela crée un lien fort.

Vous arrive-t-il de vous rencontrer physiquement ?

Nous organisons régulièrement des rencontres “pas à pas”. Nous faisons ainsi connaissance avec nos élèves et les élèves peuvent aussi tisser des liens entre eux. Nous en avons réalisé pour l’instant en France, Espagne et Belgique. Nous proposons aussi chaque été à nos élèves de nous retrouver pour une journée à Barcelone. C’est très sympathique de les accueillir dans ma ville et de partager ce coup de cœur avec eux !

Vous êtes très actif et vous rencontrez un franc succès sur les réseaux sociaux, comment expliquez-vous ce succès ? Quel type de contenu plait le plus à vos followers ?

Nous sommes en effet plus de 20.000 abonnés sur Facebook, 80.000 sur Instagram et 30.000 sur Youtube. Dès le début, l’école a trouvé un écho sur les réseaux sociaux. Au début, je crois que les personnes n’étaient pas habituées à voir un « vrai prof » d’espagnol, formé et agrégé, débarquer sur les réseaux et proposer un apprentissage moderne de la langue. Cela a pu surprendre. Le fait que je vive en Espagne aussi et que je partage des moments de mon quotidien, toujours en lien avec la langue et la culture espagnoles, crée de la valeur pour la communauté “pas à pas”. Et aussi… je m’amuse beaucoup sur les réseaux ! Cela compte aussi je pense !

Un conseil à nos lecteurs pour apprendre l’espagnol facilement ?

Pour apprendre l’espagnol facilement, je rappelle toujours de bien doser entre pratique et théorie. Il faut parler dès le début. On apprend à parler en parlant, pas seulement en étudiant des livres. Mais, attention à ne pas uniquement pratiquer, il faut passer aussi par l’apprentissage plus traditionnel de la langue pour bien en connaître le squelette. Et puis, dès que vous trouvez quelque chose qui vous plaît, foncez ! Que ce soit des films, séries, chansons, voyages, podcasts en espagnol… dévorez ce contenu ! On apprend beaucoup en s’amusant. L’excès d’espagnol ne nuit pas à la santé, alors, faites-vous plaisir !

Quelle est la prochaine étape pour votre école ?

Espagnol pas à pas grossit un peu plus chaque année. Notre challenge est d’accueillir plus d’élèves tout en gardant l’esprit famille et la proximité avec nos eux. Connaître chacun de nos élèves et les soutenir dans leur apprentissage est important. Avec Pauline et Ted à mes côtés, nous sommes bien partis pour relever ce défi ! Merci pour ce moment d’échange 😀

Merci à vous Karim ! Hasta luego.

Vous avez un projet d’achat immobilier en Espagne ?

Faites-vous rappeler par un de nos experts sur place.

Vous avez un projet en Espagne ?

Cet article vous a plu ?

Évaluons ensemble la faisabilité
de votre projet immobilier

Vous avez une question ?

Nous vous rappelons sous 2 heures ouvrables

Êtes-vous encore là ?

Vous manquez de temps, prenez rendez-vous 

avec un de nos conseillers et nous répondrons à vos questions.