Google Reviews 4.9 | +500 avis

Google Reviews 4.9
+500 avis

icon calendar
immobilier-en-espagne

Immobilier : une rentrée sous tension ?

immobilier-en-espagne

Never complain disait Elizabeth II, traduction : ne nous plaignons pas, gardons notre sang-froid.

Et il est bon de se souvenir du mantra royal alors que la Banque Centrale Européenne vient d’annoncer une nouvelle hausse de ses taux directeurs de 75 points de base. 

Entre la rentrée scolaire, les scandales footballistiques et la mort de la femme la plus connue (et la plus sage) du monde, l’information de cette hausse a fait moins de vagues que celle de la première montée des taux en juillet dernier.

Pourtant, elle est historique car c’est la première fois que l’institution basée à Francfort frappe aussi fort.

La rédaction de J’achète en Espagne fait le point sur une rentrée économique et immobilière sens dessus dessous.

 

Table des matières

Immobilier : l’inflation perturbe le marché

Ce n’est (malheureusement) plus un secret pour personne, l’inflation secoue l’Europe depuis maintenant plusieurs mois. 6,5% en France, 10% en Espagne, plus de 20% en Estonie et 9 % en moyenne pour l’ensemble de la zone euro. Plus le niveau de vie du pays est bas, plus l’inflation est forte. Rien de bien réjouissant en somme. 

Certains d’entre vous se demandent peut-être pourquoi ce retour de la dépréciation monétaire après 30 ans de tranquillité ? 

Plusieurs facteurs entrent ici en jeu et parmi eux : l’explosion de la consommation des ménages après le COVID, la baisse de l’offre suite à la fermeture de nombreux commerces qui n’ont pas survécu au virus, la guerre en Ukraine, la pénurie des matières premières… Bref, un scénario que les millennials n’avaient jamais connu.

La pression financière est telle que la télévision anglaise propose à ses téléspectateurs de payer leur facture d’électricité et que les Italiens brûlent les leurs. Vive la rentrée !

 

Sur le marché immobilier aussi, les prix sont globalement à la hausse. Logique nous direz-vous et vous aurez raison. Alors, si vous vous voulez investir dans l’immobilier en France, acheter en Espagne ou bien simplement si vous êtes curieux, notez que :

  • Pour le marché immobilier en Espagne, malgré une forte disparité territoriale, le prix au mètre carré est en moyenne à 1896 euros. Cela représente une augmentation de près de 4% en 1 an. 
  • En ce qui concerne le marché immobilier en France, pour devenir propriétaire, comptez en moyenne 3250 euros du mètre carré. C’est environ 7% de plus que l’année passée.

Rentrée immobilière : le durcissement de la BCE inquiète les acheteurs

Évidemment, une telle situation ne pouvait pas durer. Il fallait réagir et donner un coup de guidon.

Au début de l’été, lorsque la Banque Centrale Européenne avait annoncé une première hausse de ses taux directeurs de 50 points de base, elle avait effrayé l’ensemble des États concernés, les entreprises, les particuliers… Elle mettait fin à près de 10 ans de non-interventionnisme et ouvrait un nouveau chapitre pour 340 millions de personnes un peu déboussolées.

Le jeudi 7 septembre dernier, elle a persisté et signé en augmentant à nouveau ses taux directeurs. Cette fois-ci, ils ont grimpé de 75 points. Une augmentation inédite, hors norme. 

Alors, pourquoi une telle hausse ? Eh bien parce que l’inflation est une dure à cuire. La Banque Centrale se doit de la faire passer sous la barre des 2% -ce qu’elle appelle “le taux neutre”- mais, vous l’avez lu, nous en sommes loin. 

Il a donc fallu réagir fermement et cette décision a fait l’unanimité, à l’inverse de la première hausse qui avait, elle, engendré un schisme au sein des gardiens de l’euro.

Jerome Powel, à la tête de la Fed américaine, s’apprête d’ailleurs à emboîter le pas à Christine Lagarde car, de l’autre côté de l’Atlantique aussi, l’inflation fait rage. 

hausse-des-taux

La Banque Centrale Européenne à Francfort

Par ailleurs, la Banque Centrale européenne a aussi revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2023. La stagnation s’annonce. Si en 2022, l’institut monétaire table sur une croissance à un peu plus de 3%, elle envisage un petit 0,9% pour 2023.

En toute logique, l’augmentation des taux de l’Institution de Francfort rejaillit sur les banques auprès desquelles nous contractons tous des crédits et donc, en bout de chaîne, sur l’état d’esprit des acquéreurs potentiels. Ils sont inquiets, ils hésitent, ils cherchent des conseils : doivent-ils freiner leur projet ou, à l’inverse, appuyer sur l’accélérateur ? 

Vous attendez la réponse ? Lisez-nous jusqu’au bout…! 

Marché immobilier : le taux d’usure, ce nouveau trouble-fête

45% des prêts demandés par les Français leur auraient été refusés depuis janvier 2022. Parmi ces 45%, plus de 70% des prêts concerneraient des résidences principales.

En cause ? Le fameux taux d’usure qui est sur toutes les lèvres en ce moment et notamment sur celles de Bruno Lemaire qui arpente les couloirs de Bercy en se demandant comment sortir de cette impasse. 

Alors, le taux d’usure, c’est quoi ? Nous n’allons pas vous faire le coup de tous les experts en immobilier, nous allons être simples ! 

Le taux d’usure, c’est le taux maximum auquel une banque peut prêter de l’argent à ses clients. Le but : éviter le surendettement des ménages. Ce taux est fixé par la Banque de France. Il est traditionnellement révisé chaque trimestre pour être en cohérence avec la situation économique du moment et il est ensuite publié au journal officiel.

En juillet dernier, pour relativiser l’effet de la première hausse des taux directeurs de la Banque Centrale Européenne sur le marché immobilier français, l’usure avait été augmentée de 17 points, passant de 2,40% à 2,57% pour les emprunts d’une durée de plus de 20 ans. Pour les crédits d’une durée inférieure à 20 ans, le taux est capé à 2,60%. Une augmentation trop timide compte tenu de la vitesse avec laquelle les taux d’emprunts immobiliers semblent augmenter. 

Au début de l’été, le Conseil Supérieur du Notariat français redoutait ainsi que le marché ne soit bloqué par ces taux d’usure trop bas. En cette rentrée, il est soulagé d’apprendre que la prochaine hausse prévue le 1er octobre prochain par la Banque de France devrait être conséquente. “Libérés, délivrés” crient en cœur les acquéreurs potentiels et les acteurs de l’immobilier. 

Mais si en France, le débat sur les taux d’usure agite la sphère immobilière, cela  n’est pas le cas ici en Espagne. En effet, le concept de taux d’usure n’existe pas de ce côté-ci des Pyrénées. 

banque-centrale-hausse-taux

À quel taux emprunte-t-on aujourd’hui ?

À ce jour, le marché immobilier européen ne fait pas face à une crise (jetez un œil à la situation en Chine, cela vous rassurera…!). Il connaît simplement une phase de turbulences. Et qui dit turbulences, ne dit pas crash. Heureusement.

Évidemment, les taux d’emprunt augmentent -comment pourrait-il en être autrement ?-, évidemment la durée des emprunts est allongée pour compenser cette hausse…

En France, les taux immobiliers affichés tournent actuellement autour de 2%. En Espagne, entre 2 et 3%. Finalement, nous sommes dans une situation tout à fait NORMALE. Ne l’oubliez pas et prenez du recul. 

L’argent gratuit était une hérésie. Il est formidable que tous ceux qui aient pu en profiter l’aient fait, mais il était couru d’avance que la parenthèse enchantée se refermait un jour.

Il est donc urgent d’en faire le deuil et de cesser d’utiliser le doux souvenir des taux à 0% pour penser votre projet immobilier. 

Notre conseil : achetez maintenant !

Alors, wait and see ? Vaut-il mieux attendre et croiser les doigts très fort pour que les vendeurs, au bord de la crise de nerfs, baissent leurs prix ? À quelle date cette baisse interviendrait-elle ? De combien serait-elle ? Personne ne le sait !

En revanche, ce que l’on sait avec certitude puisqu’elle ne s’en est pas caché, c’est que la Banque Centrale va encore augmenter ses taux directeurs. Nous savons aussi que, si vous êtes Français, le niveau de vie espagnol flattera votre portefeuille. Malgré l’inflation. Malgré la hausse des taux. Malgré tout. 

Alors, vous qui avez envie d’investir en Espagne, vous voulez notre conseil d’experts ? Keep cool and carry on buying houses. Now. 

À taux fixe s’il vous plaît. 

Réserver un rdv en ligne Se faire rappeler

Vous avez un projet en Espagne ?

Cet article vous a plu ?

Évaluons ensemble la faisabilité
de votre projet immobilier

Vous avez une question ?

Nous vous rappelons sous 2 heures ouvrables

Êtes-vous encore là ?

Vous manquez de temps, prenez rendez-vous 

avec un de nos conseillers et nous répondrons à vos questions.